The Journey : On jase-là.

Entre mes cours à l’université, mon emploi de rédactrice en chef, l’organisation du plus gros événement de l’année universitaire et ma vie personnelle, je manque de temps pour faire un peu plus de choses qui me font du bien. Je manque de temps pour investir en moi comme j’aimerais le faire. Je suis à la fin d’un parcours universitaire qui n’a pas été de tout repos. Bien que cette expérience ait été la plus enrichissante et folle expérience de toute ma vie, je suis essoufflée. J’ai besoin d’un break. Un break d’avoir 75 000 deadlines en même temps.

C’est une évidence que j’ai dû comprendre assez vite dans les dernières semaines lorsque j’ai rencontré mon médecin et que le diagnostic est tombé : épuisement professionnel. Je ne pensais jamais que ça m’arriverait un jour. Dans ma tête de fille déterminée, j’étais invincible. On se comprend là, je ne pensais pas que rien ne pouvait m’arriver mais j’avais l’impression d’avoir la force et l’énergie pour pouvoir faire tout ce dont j’avais envie de faire. Mais. J’ai des limites que j’ai apprises à la dur et je les avaient atteintes. Ça n’a pas été facile de l’accepter, loin de là et encore moins de l’avouer. Surtout pour la fille ambitieuse et persévérante que je suis. Sauf que je crois que c’est important d’en parler afin de démystifié la santé mentale et les conséquences que ça peut avoir à long terme. C’est encore tabou dans notre société et ça doit changer.

J’avais écrit une phrase sur mon compte Instagram il y a quelques mois qui disait : « Tu te sens souvent fatigué. Pas parce que tu en fais trop, mais parce que tu fais trop peu de chose qui t’allume vraiment. » Et c’est tellement vrai. J’ai délaissé tout ce dont j’avais vraiment besoin pour vivre pour me consacrer corps et âme dans quelque chose que je devais finir mais qu’au final ne m’allumais plus vraiment.

Mon médecin m’a donné un conseil : Retourne aux bases.

Bien manger. Bien dormir. Faire de l’exercice physique. Et recommencer à faire ces petites choses qui me rendent heureuse.

Comme par exemple, prendre le temps de boire mon café tranquille le matin en planifiant ma journée. Ou encore de lire un livre de développement personnel et avoir le temps de mettre en pratique ce qu’il m’enseigne. Prendre le temps d’écrire sur mon blogue pour partager avec vous mon expérience de fille ordinaire qui souhaite changer le monde à sa façon et ajouter un peu de son étincelle dans ce monde quelque peu triste par moments.

Peu à peu sans m’en rendre compte, j’avais délaissé mes besoins fondamentaux. Vous connaissez probablement la pyramide de Maslow, mais sinon je vous invite fortement à aller googler ça. En gros, c’est la pyramide des besoins fondamentaux par ordre de priorité à être comblé. Dans le sens où, nos besoins physiologiques ont besoin d’être comblés en premier avant de ressentir le besoin de comblé les paliers suivants. C’est tellement facile de nos jours de tomber dans un mode de vie performant à 110% et parfois on passe à côté de l’essentiel qui pourrait nous aider à être meilleur dans ce qu’on fait.

Mon défi des prochaines semaines : retrouver un équilibre entre la performance que je veux atteindre et prendre soin de moi. Je vous tiendrais informé de la suite 🙂

Je vous souhaite de prendre du temps pour vous aujourd’hui, même si c’est juste un petit 15-20 min. C’est vraiment important de prendre soin de vous, ça devrait être votre priorité #1 💛

Vanessa


Publié par

Je suis une fille dynamique qui a énormément d'ambition, je vise la lune rien de moins. Le développement personnel, l'entrepreneuriat et la gastronomie ont toujours sont mes plus grandes passions. Je veux que tu réalises que tu as un potentiel incroyable à l'intérieur de toi et que tu as intérêt à l'exploiter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s